Archives de catégorie : Non classé

Exposition “Parents, Portraits, Vidéo, sculptés”

L’Espace Ressources Parentalité à le plaisir de vous convier au vernissage de l’Exposition “Parents, Portraits, Vidéo, sculptés”, le Jeudi 18 avril 2019 de 18h à 21 h.

Au Centre Social Maison de quartier du Grand Air (40 Rue du Bel Air, Montreuil).

L’Espace Ressources Parentalité est un collectif de professionnels qui existe depuis 2010 à Montreuil. Il est animé par une équipe pluridisciplinaire et porté par une réflexion autour de la parentalité. Aussi, nous vous invitons à découvrir la suite du projet “Paroles en Images” à travers un nouveau dispositif de valorisation de l’expression des parents sur les quartiers Bel Air, Grand Pêchers à Montreuil.

Lors de cet évènement vous pourrez découvrir, déambuler, regarder, écouter, échanger…

Un temps de débat et d’échanges entre professionnels et bénévoles autour de la place du parent et du professionnel aura lieu le Mardi 7 mai de 14h à 16h30.

Ce travail de recherche s’inscrit dans une dynamique de Co-construction avec les parents de ce territoire. Aussi, cette expérimentation se situe dans un ancrage local qui a permis de fédérer une communauté d’acteurs autour de ce projet.

Il a rassemblé :

  • L’Equipe du centre social Municipal et de la maison de quartier
  • Les bénévoles du Centre social
  • Les parents et Parents d’élèves,
  • Le Café des parents
  • Les Services enfance et jeunesse
  • La Micro crèche
  • Le Relais petite enfance
  • Le Centre de loisirs
  • L’Ecole maternelle des grands pêchers
  • Le Groupe Ateliers Sociolinguistiques
  • La Permanence Sociale CAF
  • La Permanence soutien psychologique Solienka

Le collectif est constitué de deux professionnelles de la petite enfance, deux travailleurs sociaux CAF, une référente sociale logement de la Mission Locale, une psychologue de l’Association Solienka et trois artistes de “Voix Machine”.

Nuit des Établissements Montreuil-Bagnolet

Nous appelons les parents à venir dialoguer avec les professeurs des collèges et lycées qui le proposent, le mardi 19 février en soirée. La Réforme des baccalauréats n’est pas prête, une pause s’impose !

Un mouvement est en train de se construire, qui unit les établissements scolaires de Montreuil et Bagnolet, de l’école primaire au lycée, pour protester contre la politique du gouvernement et ses répercussions locales dans nos écoles.

C’est dans ce cadre qu’aura lieu le 19 février une Nuit des Établissements : les professeurs occuperont le collège afin d’y rencontrer les parents. N’hésitez pas à venir nombreux pour discuter des sujets et préoccupations commune : l’école, les enfants, leur avenir.

Établissements concernés (mis à jour régulièrement, sous réserve)

  • Montreuil
    • Collège Fabien | 18h
    • Collège Georges Politzer | 18h
    • Collège Jean Moulin | 18h
    • Collège Lenain de Tillemont | 18h30
    • Collège Marais de Villiers | 18h
    • Collège Marcelin Berthelot | 18h30
    • Collège Paul Éluard | 19h
  • Bagnolet
    • Collège Travail-Langevin | 18h
    • Collège Georges Politzer | 19h


Ciné Ma Différence samedi 16 février au Mélies

samedi 16 février 2019 à 14h15

Cinéma Le Méliès 12 place Jean Jaurès – 93100 Montreuil

Minuscule 2 – Les Mandibules du Bout du Monde

de Thomas Szabo, Hélène Giraud

Synopsis : Quand tombent les premières neiges , il est urgent de préparer ses réserves pour l’hiver. Durant l’opération, une petite coccinelle se retrouve piégée dans un carton… à destination des Caraïbes ! Une seule solution : reformer l’équipe de choc ! La coccinelle, la fourmi et l’araignée reprennent du service à l’autre bout du monde. Les secours arriveront-ils à temps ? C

Tarif : ceux du cinéma Le Méliès, dont le tarif réduit à 4€ pour les personnes en situation de handicap + une place gratuite pour un accompagnateur

Les salles (1,2,3) sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Grève le mardi 5 février 2019 pour la sauvegarde des Services Publics

Un mouvement de grève nationale, interprofessionnelle, pour la défense du Service Public,

mardi 5 février 2019

risque de perturber l’accueil de vos enfants lors des temps périscolaires : accueil du matin, cantine, accueil du soir, ainsi que dans les crèches municipales.

Renseignez-vous auprès de l’établissement de votre enfant.

Vous trouverez aussi un tableau indicatif sur le site de la ville, recensant les fermetures des accueils de loisirs lors de cette journée

http://www.montreuil.fr/outils/actualites/article/preavis-de-greve-nationale-mardi-5-fevrier-2019/

Certaines écoles maternelles et élémentaires seront aussi en grève mardi, ainsi que les collèges et lycées de Montreuil

Le 31 janvier, une Assemblée Générale de Ville, a réuni des professeurs des écoles, des collèges et lycées, des parents d’élèves, de Montreuil et de Bagnolet, pour lister les problèmes liés aux Dotations Horaires Globales insuffisantes, aux effectifs d’élèves bien supérieurs à celui des enseignants (et des équipements), notamment dans le secondaire, à l’inadaptation des dispositifs spécifiques et, plus généralement, des moyens dans l’ensemble des établissements scolaires publics. La colère porte aussi sur les évaluations en primaire, la réforme des lycées, Parcoursup…

Un rassemblement des agents municipaux, des enseignants grévistes, des lycéens et des parents solidaires est prévu devant la mairie, pour un départ commun à 13h.

La manifestation nationale partira de 14h de l’Hôtel de Ville de Paris, direction Concorde par la rue de Rivoli

Politzer en manque d’internet

Depuis la rentrée de janvier, le collège Politzer est mobilisé pour obtenir, enfin, une connexion internet dans l’établissement !

Désormais, la connexion internet est indispensable tant pour la vie scolaire, les devoirs, le lien avec les familles, l’organisation et la gestion de l’établissement…

Ce sont les conseils départementaux qui sont chargés d’installer et de développer les installations numériques dans les collèges.

Les enseignants de Politzer se sont mis en grève cette semaine, et les parents ont bloqué le collège en soutien.

Communiqué de la Conférence des associations de professeurs spécialistes sur la réforme du baccalauréat et du lycée

communiqué du jeudi 20 décembre 2018

 

La mise en place de la réforme au sein des lycées confirme et renforce les craintes que les associations siégeant au sein de la Conférence ont déjà exprimées dans leurs différents communiqués. Le ministère est resté sourd et les méfaits de cette réforme du lycée général et technologique, menée à marche forcée, avec des consultations, mais sans entendre véritablement les arguments des professeurs, et rejetée en octobre dernier par le Conseil Supérieur de l’Éducation, sont d’ores et déjà patents.

Contrairement au but affiché par le ministère, cette réforme n’offrira pas davantage de liberté de choix aux élèves. Alors que les recteurs devaient initialement fixer et dévoiler la carte des enseignements de spécialité en janvier prochain, les établissements sont en ce moment informés de leur « offre » : elle varie d’un lycée à l’autre, selon la dotation de l’établissement et les « ressources humaines » disponibles. Pour suivre la spécialité de leur choix, des élèves seront contraints de se rendre dans un autre lycée, parfois très éloigné de chez eux, ou de suivre un cours par correspondance, quand ils ne renonceront pas purement et simplement à leur voeu au vu des obstacles. La mutualisation des enseignements par « bassins (ou réseaux) d’établissements », logique que nous dénonçons, cache mal le fait que l’égalité des chances et des territoires pâtira gravement de la réforme. Preuve en est l’ouverture de seulement cinq spécialités dans un certain nombre de lycées, alors que la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) avait fixé à sept le nombre plancher des spécialités proposées dans chaque établissement [B.O. du 6 septembre 2018]. Cette offre au rabais est incompréhensible et inadmissible pour les élèves à qui l’on distribue des plaquettes de présentation dans lesquelles figurent douze spécialités. Les arrêtés de la réforme promettent donc une offre qui n’est pas financée. La DGESCO organise les coupes claires en imposant un régime sévère aux académies, méprisant les choix des élèves et le travail des professeurs.

Communique-asso profs spécialistes-sur-la-Reforme-du-Lycee

Continuer la lecture de Communiqué de la Conférence des associations de professeurs spécialistes sur la réforme du baccalauréat et du lycée

Ciné Ma Différence : séance du samedi 19 janvier 2019 à 14h

Dark crystal       

film de Jim Henson et Frank Oz (2003)

affiche_CineMa Difference janvier 2019

Un autre monde, un autre temps, à l’âge des miracles… Jen et Kira, seuls survivants de la race des Gelfings, partent à la recherche d’un éclat de cristal gigantesque, abîmé dans une commotion planétaire, qui donne force et puissance aux Mystiques, un peuple sage et pacifique. Ils doivent affronter les terribles et cruels Skekses qui tiennent ces derniers en esclavage.

Cinéma Le Méliès , 12 place Jean Jaurès – 93100 Montreuil
Salles (1,2,3) accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Tarif : ceux du cinéma Le Méliès, dont le tarif réduit à 4€ pour les personnes en situation de handicap + une place gratuite pour un accompagnateur

Spécialités dans les lycées montreuillois

Chaque lycées d’enseignement général et technique disposera de spécialités.
Voilà les projets des spécialités pour les deux lycées concernés à Montreuil.
  • Jean-Jaurès (10 spécialités)
    • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
    • Humanités, littérature et philosophie
    • Langues, littératures et cultures étrangères
    • Mathématiques
    • Physique-chimie
    • Sciences de la vie et de la Terre
    • Sciences économiques et sociales
    • Littérature et Langues et cultures de l’Antiquité
    • Théâtre
    • Arts plastiques
  • Condorcet (9 spécialités)
    • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
    • Humanités, littérature et philosophie
    • Langues, littératures et cultures étrangères
    • Mathématiques
    • Physique-chimie
    • Sciences de la vie et de la Terre
    • Sciences économiques et sociales
    • Numérique et sciences informatiques
    • Sciences de l’ingénieur(e)

Réforme des lycées : des « spécialités », oui, mais pas partout

La réforme du lycée sera appliquée à la rentrée de septembre 2019.

Les filières telles que nous les connaissons aujourd’hui vont disparaître.

À la place, les élèves disposeront d’un tronc d’enseignement commun, accompagné de « spécialités ». Les lycéens en choisiront trois en classe de première et ils n’en garderont que deux en terminale.

Mais ces « spécialités » (12 au total) ne seront pas toutes disponibles dans tous les lycées et sur tout le territoire _ sans que personne ne sache visiblement quelle instance a décidé de cette répartition, et selon quels critères !

Chaque lycée a obligation de proposer sept « spécialités » _ même si les 12 devraient être présentes dans un « bassin de lycées ». Les élèves pourront, en principe, aller suivre un enseignement dans un autre lycée, ou bien changer de lycée… Facile !!

En Ile-de-France et dans les grandes agglomérations, où les établissements sont « relativement » proches, les élèves verront leurs temps de transports augmenter, leurs organisations d’emplois du temps se complexifier _ encore faudra-t-il que les changements de lycée soient acceptés, et qu’il y ait de la place pour tous les candidats dans les « spécialités » uniquement proposées dans un ou deux lycées du district…

Et cette réforme va creuser encore plus les inégalités entre territoires en milieu rural, lorsque les établissements sont distants de plusieurs dizaines de kms, comme dans les villes ne comptant qu’un ou deux lycées !

Et la spécialité « Biologie et écologie », par exemple, ne sera présente que dans les lycées agricoles…

Pour les élèves actuellement en Seconde, au conseil de classe du deuxième trimestre, ils devront formuler quatre ou cinq vœux, pour donner une première tendance. Puis, si leur passage en première est validé lors du conseil de classe du troisième trimestre, ils devront réduire leur liste et n’en retenir que trois.

Or, cette année, ils ne bénéficieront pas des heures dédiées à l’aide à l’orientation, pourtant prévues par les nouveaux textes. Qui les aidera à choisir leurs enseignements de spécialité pour leur année de première et terminale ? Auront-ils forcément satisfaction ?

Or, ces « spécialités » seront évaluées au Bac, par deux épreuves en mars de l’année de Terminale, et les notes seront prises en compte pour l’orientation dans Parcoursup. Mais pour l’instant, les établissements de l’enseignement supérieur n’ont pas précisé quelles spécialités étaient recommandées pour les différentes filières…

 

Les parents, les lycéens, et les enseignants présents en nombre jeudi 3 décembre 2018 en soirée, lors d’une réunion publique organisée par les syndicats enseignants et l’UCL-FCPE au Centre Jean Lurçat, ont exprimé leurs colère et angoisse face à un tel flou et à de telles pressions.