Archives pour la catégorie Actualités des conseils locaux

Émission « Envoyé spécial » et la cité scolaire Jean Jaurès


Suite à la diffusion d’Envoyé spécial sur les écoles polluées en France le jeudi 11 janvier, qui fait la part « belle » à la SNEM, les journalistes et l’association » Les Robins des Bois » ont mis en ligne une carte des établissements scolaires à risques.

Une certaine inquiétude a surgi du fait de la présence de la cité scolaire Jean Jaurès sur la carte mise en ligne sur le site de France Télévision.

Sans préjuger des explications que donneront les institutions, vous pouvez lire les éléments produits par les Robins de bois sur la page suivante [http://www.robindesbois.org/votre-ecole-est-elle-toxique-national/#idf] en la parcourant jusqu’à Montreuil.

La cité scolaire Jean Jaurès est classé B pour l’air et pour l’eau du robinet, et C pour les sols superficiels.

Des courriers sont en cours pour demander des explications.
Nous ne manquerons pas de relayer ici toutes autres informations en notre possession.

Réunion du 18 décembre sur le chantier du futur groupe scolaire Marceau

La livraison du nouveau groupe scolaire Marceau est prévue mi-juillet 2018, avec un passage de la commission de sécurité prévu pour le mois d’août .
La rentrée scolaire devrait s’effectuer normalement en septembre 2018, avec l’ouverture de 5 classes pour l’élémentaire (une classe par niveau), et de 9 classes pour la maternelle.
La répartition des classes entre l’élémentaire et la maternelle pourrait encore évoluer d’ici à la rentrée en fonction des effectifs prévisionnels.
Les parents présents lors de la réunion ont expliqué leurs inquiétudes sur les délais très courts annoncés par la Ville pour terminer le chantier, et ont demandé quelles seraient les options possibles en cas de retard de livraison. Il pourra être envisager une rentrée à l’école Relais, mais la Ville se montre confiante sur le calendrier.
Des parents du groupe scolaire Voltaire-Héritier ont également posé des questions sur la future sectorisation primaire.
Il leur a été dit que le secteur des écoles Ferry au sud de la rue de Paris devrait être orienté pour se retrouver sur le futur secteur Marceau.
Des inquiétudes ont aussi été exprimées sur l’organisation du déménagement, puisqu’il est prévu sur le temps scolaire.
La Ville précise que les agents communaux ne seront pas en charge de faire les cartons…
[MAJ le 21/12/2017]

Le secteur Paul Éluard se remobilise sur la question de l’éducation prioritaire

Lundi 18 décembre 2018, suite à une demande d’audience envoyée en octobre par les enseignants du collège, une délégation composée de professeurs du collège Paul Éluard et de parents FCPE représentants les parents du collège et des six écoles du quartier Bas-Montreuil République (élémentaires Paul Bert, Héritier, Voltaire et maternelles Dolto, Marceau, Voltaire), a été reçue par Monsieur Gilles Neuviale, DASEN-adjoint et Madame Catherine Albaric-Delpech, DASEN-adjointe en charge de l’éducation prioritaire en Seine Saint-Denis, Madame Brigitte Gaidou-Khemiri, Principale du Collège Paul Éluard.

En avril 2015, après de longs mois de mobilisation des enseignants et familles du secteur, la ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem avait accordé une convention NEP pour maintenir les moyens de l’éducation prioritaire pour trois années consécutives ( 2015-2016, 2016-2017, 2017-2018). La quatrième année devait être soumise à un ré-examen.

L’objet de ce rendez-vous était de demander la prolongation de cette convention NEP sur une quatrième année (2018-2019) jusqu’à la prochaine révision de la carte de l’éducation prioritaire qui aura lieu en 2018 pour la rentrée de septembre 2019.

Les enseignants ont exposé leurs difficultés au quotidien qui ne pourraient être affrontées sans les moyens de l’éducation prioritaire (2 CPE,  effectifs limités…).

Les parents ont rappelé les ambivalences propres au quartier, qui à la fois se « gentrifie », mais qui rassemble aussi une part importante de familles précaires. Les données recueillies sur le collège et les écoles confirme cette précarité.

La Mairie de Montreuil a soutenu la délégation en mettant à disposition de la délégation et des accompagnateurs mobilisés, un bus de 55 places.

Monsieur Belaïde Bedreddine, Vice-Président du Conseil Départemental (93), et maire adjoint aux Affaires Générales était également présent aux côtés de la délégation. Il avait largement soutenu la mobilisation du secteur Éluard en 2014-2015 en tant que Maire-Adjoint à l’éducation.

Des parents du collège et des six écoles, ainsi que des enseignants du primaire et secondaire ont également accompagné la délégation, cela démontre que la mobilisation du quartier pourrait être forte si elle devait se remettre en marche.

Les écoles Paul Lafargue fermées faute de chauffage

Vendredi 15 décembre, par décision du maire, les écoles maternelle et élémentaire Paul Lafargue ont été fermées en raison d’une nouvelle panne de chaudière.

Les élèves ont été accueillis aux horaires habituels, par leurs enseignants, dans les écoles, puis emmenés dans d’autres locaux :

  • les enfants de maternelle au centre de loisirs de La Vacquerie
  • les enfants de l’élémentaire à l’école Daniel Renoult

Depuis le début de la semaine, une des chaudières ne fonctionnait plus. La Ville a fait installer des convecteurs électriques en attendant la réparation, et mercredi 13 décembre, tout semblait être rentré dans l’ordre (même si les températures dans les salles demeuraient « fraîches »)… avant que la chaudière lâche à nouveau !

La chaudière de secours n’est pas opérationnelle… et les réparations peuvent être complexes et longues.

La Ville cherche à louer une chaudière d’appoint en attendant.

La pétition lancée par les parents de Paul Lafargue sur Change.org.

SOS : Notre école n’est pas une poubelle ! Nos enfants ont des droits !

Nous relayons l’appel des parents d’élèves de l’élémentaire Henri Wallon : 

Depuis la rentrée, notre école souffre. Nous sommes cruellement touchés par le manque d’agents municipaux.
Le personnel et les directeurs de l’école et du centre de loisirs ne sont pas entendus, malgré des grèves, des courriers aux responsables des services municipaux et les arrêts maladie exprimant une souffrance au travail.

Dans notre école, ce sont 5 agents de service affectés par la mairie pour :
– le nettoyage des salles de classe, des réfectoires, des escaliers et des sanitaires
– la restauration
– le goûter
– l’aide aux enfants et aux enseignant-e-s
Or, depuis la rentrée, l’équipe tourne à 2 ou 3 agents de service fixes pour en moyenne 130 enfants pour la cantine et 90 enfants pour le goûter.
Aujourd’hui, ils ne sont plus que :
– 2 agents de service fixes, dont une dame de service enceinte de 6 mois, présents de 07h à 14h00.
– 1 agent en renfort, mi-temps thérapeutique, présent de 07h à 10h30
– Aucun agent pour le goûter

Conséquences catastrophiques pour nos enfants et les enseignant-e-s :
– des parties communes sales – Le nettoyage n’est plus fait
– des sanitaires sales et parfois inutilisables – Nettoyage uniquement le matin au lieu de trois passages (matin, après la récréation du matin et à 14h00)
– des classes sales – Seulement les poubelles sont vidées.
– des repas servis dans de la vaisselle jetable (assiettes, couverts et gobelets en plastique)

Conséquences dramatiques pour les agents de service :
– surcharge de travail générant de la fatigue et du stress
– augmentation des accidents de travail
– augmentation des arrêts maladie
– démotivation

Dans notre centre de loisirs, ce sont 4 animateurs affectés par la mairie pour :
– le centre de loisirs
– l’accueil des enfants à la matinale et le goûter
– l’accueil et la surveillance des enfants à la cantine
Mais, depuis le début de l’année, il n’y a pas assez d’animateurs vacants pour l’étude et le centre de loisirs. Le taux d’encadrement n’est plus respecté. Ce sont en moyenne 95 élèves qui sont accueillis au goûter.

Conséquences pour nos enfants :
– offres d’activités limitées
– difficulté dans la surveillance des enfants : risque d’accidents accru
– sorties extérieures impossibles
Conséquences pour les animateurs :
– surcharge de travail générant de la fatigue et du stress
– augmentation des accidents de travail
– augmentation des arrêts maladie
– démotivation

Par conséquent, nous demandons :
– des agents de service
– des animateurs pour le goûter et le centre de loisirs
– des conditions de travail décentes pour le personnel
– de la formation continue pour le personnel
– des embauches

Tous unis pour l’élémentaire Henri Wallon, c’est pour nos enfants.
Ils ont des droits !!!

Les représentants de parents d’élèves FCPE
Elémentaire Henri Wallon Montreuil
henriwallonfcpe@yahoo.fr

Assemblée de rentrée du quartier de la SNEM samedi 2 septembre

Nous relayons un appel de la FCPE Jules Ferry/Anne Frank :

Samedi 2 septembre à 11h, assemblée de rentrée des parents d’élèves, des habitants et usagers du quartier de la SNEM Montreuil au jardin des buttes à Morel, au bout du sentier des messiers (prolongement de la rue des Messiers, en bas du parc des Guilands).

La SNEM a repris ses activités à Montreuil ce lundi 28 aout 2017. Nous avons acté qu’il est impossible que les écoles Jules Ferry et Anne Frank continuent à accueillir les élèves si son usine toxique n’est pas fermée. Samedi, nous vous ferons part des dernières informations dont nous disposons et nous déciderons ensemble des modalités de la Grève de l’école que nous organisons dès lundi 4 septembre.

Conférence de presse vendredi 1er septembre

Vendredi 1er septembre à 10h, les parents d’élèves FCPE des écoles Jules Ferry et Anne Frank et l’association des Buttes à Morel invitent  à une Conférence de presse de rentrée devant l’usine SNEM de Montreuil, 34 rue des Messiers.

Un point sera fait sur les résultats des études que la préfecture a menées durant l’été (transmis le 31 août aux représentants des deux associations et à l’UCL), ainsi que sur la mobilisation et les actions en cours et à venir.