Archives de catégorie : Actualités

Condorcet en colère

Toujours mobilisés contre les réformes des lycées, du Bac et Parcoursup, parents et enseignants du lycée Condorcet sont vent debout contre la Dotation Horaire Globale allouée à leur établissement.

Ils dénoncent :

· la remise en cause de la politique d’accompagnement des élèves à la rentrée (dédoublements, etc…) compte tenue de l’insuffisance de la DHG (environ 60 heures manquantes pour reconduire les dispositifs actuels) ;

· l’augmentation du nombre d’élèves par classe (remise en cause du plafonnement de nos effectifs à 30) ;

Les conditions de travail sont également sources de colère.

Après une journée de grève le 14 mars, et en absence d’avancées significatives, les enseignants prévoient d’intensifier leur mobilisation à partir du 25 mars.

AG de ville le 12 mars

Le collectif des établissements de Montreuil et Bagnolet, qui regroupe enseignants et parents des lycées, collèges et écoles des deux villes vous invite à une Assemblée Générale mardi 12 mars à 18h30. Elle se tiendra salle Résistance, 50 avenue de la Résistance (à côté de l’école Stéphane Hessel).

Venez nombreux pour décider collectivement de la suite de la mobilisation et obtenir une augmentation des moyens dans nos établissements scolaires !

Voir également : https://facebook.com/educationmontreuilbagnolet/

Le pass Navigo semaine remboursé pour les stagiaires de troisième

Dans le cadre de leur scolarité, les élèves de troisième doivent accomplir un stage de découverte en entreprise. Ce stage se déroule généralement au deuxième trimestre. Les collégiens qui ne sont pas déjà détenteur d’un forfait Imagine’R, pourront se faire rembourser un Navigo Semaine, soit 22,80€, pour se rendre à leurs lieux de stage.

Comment se faire rembourser ?

  • Les parents du collégien de troisième achètent un forfait Navigo Semaine (chargé sur passe Navigo personnalisé ou Navigo Découverte) pour sa semaine de stage, puis font une demande de remboursement sur le site navigo.fr
  • Les demandes de remboursement pourront se faire par courrier (à l’Agence Navigo) ou par mail à l’adresse suivante : remboursement-stage-troisieme@agencenavigo.fr
  • Un fichier PDF de demande de remboursement va être mis à disposition sur le site navigo.fr. Ce fichier, dûment complété, doit être renvoyé avec les pièces justificatives suivantes :
    • copie du passe Navigo (côté photo)
    • ou copie du passe Découverte (Carte nominative et passe avec le numéro) avec justificatif d’achat du forfait Navigo Semaine
    • ou un reçu de chargement disponible en guichets ou aux automates de vente
    • convention de stage au nom du stagiaire et correspondant à l’année scolaire 2018-2019
    • RIB comportant les mentions BIC-IBAN, pour toute demande de remboursement par virement

Le remboursement sera ensuite envoyé par lettre-chèque, ou par virement à l’adulte référent.

Les demandes de remboursement peuvent se faire jusqu’au 31 mai 2019, et concernent les stages effectués depuis le 1er décembre 2018.

Réunion sur la Réforme du Lycée et du Bac

L’UCL FCPE Montreuil organise une réunion le lundi 11 février 2019 à partir de 18h30 à la Salle Résistance afin d’informer les parents sur les points d’alerte relevés sur le Bac 2021 et ParcourSup.

RÉFORME DU LYCÉE, LE NOUVEAU BACCALAURÉAT ET PARCOURSUP :
PARENTS MOBILISÉS POUR L’AVENIR DE TOUS LES LYCÉENS

Notre constat est que l’école est la grande absente du grand débat national lancé par le président de la République, alors même que la réforme des lycées est menée à marche forcée et sans moyens permettant de la déployer dans des conditions assurant la réussite de tous les lycéens.

Concernant les réformes du lycée général et technologique, le nouveau Bac, nous parents FCPE exigeons que :

  • les mathématiques, physique-chimie et sciences de la vie et de la terre soient maintenus dans le tronc commun au-delà de 2h par semaine sans précision de répartition ;
  • les enseignants soient formés pour les nouveaux enseignements de spécialité ;
  • il n’y ait aucune absence d’enseignants à la rentrée 2019 au motif de formations en cours ;
  • soient maintenus des effectifs par classe à 25 élèves ;
  • le contrôle continu ne soit appliqué qu’à condition d’une égale dotation en moyens de tous les
    territoires et avec la garantie que les lycées de la Seine-Saint-Denis ne soient pas stigmatisés ;
  • l’accueil par les établissements de l’enseignement supérieur soit garanti pour tous les bacheliers 2021 qui auront choisi leurs enseignements de spécialité sans connaître en 2019 les attendus de ces établissements ;
  • l’élaboration du projet d’orientation et des choix de spécialités soit réellement mise en place dans tous les lycées, avec des professionnels de l’orientation ;
  • les Travaux Personnels Encadrés (TPE) soient maintenus en classe de Première et les enseignements pluridisciplinaires étendus.

D’autre part, nous refusons :

  • la suppression du 3e enseignement de spécialité en classe de terminale ;
  • les suppressions de postes dans le secondaire car nous exigeons des créations de classes.

Concernant la réforme de l’enseignement professionnel, nous refusons :

  • la diminution du volume d’enseignement général dispensé aux élèves ;
  • le développement de l’apprentissage au détriment de la filière du lycée pro ;
  • le développement des secondes professionnelles indifférenciées, réduisant drastiquement les temps d’acquisition de savoirs professionnels spécifiques.

Concernant Parcoursup, nous parents FCPE exigeons :

  • le retour des vœux hiérarchisés ;
  • la suppression de la mention du lycée d’origine dans la plate-forme ;
  • des créations de postes et augmentation des capacités d’accueil dans les établissements d’enseignement supérieur ;
  • la garantie d’accès des lycéens de la Seine-Saint-Denis à tous les établissements d’Ile-de-France, en accord avec les recommandations émises par M. Toubon, Défenseur des droits ;
  • le droit aux études supérieures pour tous les bacheliers dans les filières de leur choix !

Monsieur le Ministre, nos enfants ne sont pas des cobayes !

Nous invitons des bacheliers de 2018 à venir témoigner de leur expérience avec Parcoursup 1ère version




Mobilisation mardi 12 février pour la SEGPA du collège Jean Moulin

Les parents d’élèves du Collège Jean Moulin à Montreuil vous invitent à un petit
déjeuner vitaminé avec des oranges extraordinaires. Surprise !


Rendez-vous le Mardi 12 février à 7h40 devant le Collège.


Les raisons de la colère :
➢ Depuis six mois, soit depuis la rentrée scolaire 2018/2019, les classes de SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) de notre collège n’ont pas de professeur en cours d’Atelier Habitat. Cette absence de cours est d’autant plus préjudiciable que les élèves concernés sont déjà en difficulté scolaire et que le champ professionnel Habitat est l’un des cours principaux pour les préparer à accéder à une formation professionnelle.
➢ Comme si cela ne suffisait pas, depuis le 4 février, ils n’ont plus de cours d’« Hygiène, Alimentation et Service », suite au non remplacement d’un poste à mi-temps annualisé. Et le remplacement de ce poste, pourtant bien prévisible, ne serait effectif qu’au mois de mars !
➢ Cerise sur le gâteau : l’enseignement général a été réduit de 4h30 en SEGPA depuis septembre, faute de compensation du temps de décharge d’un enseignant. Ces heures ont été partiellement compensées par des solutions internes, c’est-à-dire des heures supplémentaires pour les professeurs déjà en poste.

Le bricolage pour l’éducation de nos enfants, ça suffit !


Au total, ce sont 237 heures de cours dont les élèves n’ont pas pu bénéficier depuis la rentrée de septembre !


Les élèves de 3ème qui aspirent à intégrer un lycée professionnel sont inquiets, les trois enseignants qui restent dans le navire se sentent abandonnés et les parents méprisés !

Non à la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers

L’appel du 18 janvier:

Le Premier ministre a annoncé, le 19 novembre 2018, une hausse des frais d’inscription pour les étudiant.e.s étranger.e.s extra-communautaires. Ces frais s’élèveraient dès la rentrée 2019 à 2770 € en licence et à 3770 € en master et en doctorat.

Cette augmentation mettrait en difficulté financière les étudiant.e.s étranger.e.s parmi les plus précaires et risquerait de faire renoncer nombre d’entre eux/elles à leur projet d’études en France. Les conséquences, pour nos formations et nos laboratoires de recherche, seraient désastreuses. C’est une attaque contre les valeurs humanistes et universalistes de l’université française. C’est une attaque contre la recherche publique, qui accueille un tiers de doctorant.e.s d’origine extra-communautaire. Pourtant leur accueil contribue à la production scientifique de nos laboratoires et enrichit nos échanges internationaux.

En outre, les organisations signataires craignent que cette mesure conduise à une hausse généralisée des frais pour l’ensemble des étudiant.e.s en France. Elles défendent un modèle d’université gratuite, ouverte à toutes et à tous sans différenciation de nationalité ou d’origine géographique.

Les organisations syndicales signataires appellent à soutenir et à s’inscrire dans toutes les initiatives de mobilisations syndicales nationales et locales (assemblées générales, motions, délégations, colloques, rassemblements, manifestations, …) à partir de ce jour et ce jusqu’au retrait de ce projet.

Signataires :

A&I-UNSA, CGT-FERCsup, CGT-INRA, FAGE, FCPE, FO-ESR, SGEN-CFDT, SGEN-CFDT recherche EPST, SNASUB-FSU, SNCS-FSU, SNEP-FSU, SNESUP-FSU, SNPTES, SNTRS- CGT, Solidaires Etudiant·e·s, SUD Education, SUD recherche EPST, UNEF, UNSA ITRF-BI-O

Conformément à l’appel du 18 janvier, les organisations signataires appellent :

  • À signer la petltion qui dépasse déjà les 300 000 signataires :
    https://www.change.org/p/non-à-l-augmentation…
  • À se mobiliser le mercredi 13 février ainsi que les mercredis suivants
    (assemblées générales, rassemblements, manifestations) pour obtenir l’engagement de la non application de ce projet par leur établissement et pour porter cette revendication auprès des rectorats ;
  • À un rassemblement national le 12 mars, à 9h30, devant le mlnlstère
    de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), à l’occasion du débat sur ce sujet au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) pour obtenir satisfaction.

Même la Conférence des présidents d’universités a, lors du conseil d’administration du 10 janvier 2019, réitéré sa demande de suspension de l’augmentation des droits d’inscription pour les étudiants extra-communautaires, « faute de consultation préalable » ! Plusieurs présidents d’université sont montés publiquement au créneau pour annoncer qu’ils ne la mettraient pas en œuvre en septembre 2019 (Clermont-Ferrand, Aix-Marseille, Rennes 2, Lyon 2…).



Le Maire de Montreuil se joint à la mobilisation parents-enseignants

Dans un courrier adressé à la direction académique et suite à l’interruption de séance demandé par toute la communauté éducative de Montreuil, Patrice Bessac soutient la demande d’audience urgente. La carte scolaire dans les écoles du primaire et les DHG dans le secondaire sont largement insuffisantes et largement inquiétantes.

Voir aussi la déclaration de la majorité municipale :

La SNEM, la pollution, les parents, les riverains… suite

Mercredi 23 janvier 2019 à 10h, à l’école Jules Ferry 1, le collectif des parents d’élèves, des habitants et des usagers du quartier de la SNEM a organisé une conférence de presse en présence d’un représentant du bureau d’étude BURGEAP et de Maître François LAFFORGUE (cabinet d’avocats TTLA) afin de communiquer sur les récents résultats de l’étude des sols _ analyses financées en majeure partie par des députés Verts européens.

 Des membres du collectif WIPELEC (Romainville)étaient également présents.


Photo Hélène Haus / Le Parisien du 23 janvier 2019

https://www.politis.fr/articles/2019/01/lusine-verte-fermee-continue-de-polluer-39871/

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/montreuil-les-riverains-de-l-usine-snem-toujours-inquiets-23-01-2019-7995396.php

Parcoursup : c’est reparti !!

20 décembre 2018 : Ouverture de la plateforme pour consultation des « offres de formation » et de leurs pré-requis

22 janvier 2019 : Les lycéens pourront commencer à indiquer leurs vœux d’orientation

14 mars 2019 : Dernier jour pour indiquer ses vœux

15 mai 2019 : Première salve de réponses de PacourSup pour la rentrée 2019

19 juillet 2019 : Le ministère de l’Enseignement Supérieur promet que tous les futurs étudiants auront eu connaissance de leur attribution pour la rentrée…

https://www.franceinter.fr/education/info-france-inter-parcoursup-en-2019-la-fin-de-la-procedure-sera-avancee-au-19-juillet