Archives pour la catégorie Actualités

Guide du droit à la scolarisation pour tous les enfants

Le groupe de travail « Jeunesse et droits de l’enfant » de la Ligue des Droits de l’Homme vient de publier un « vade-mecum » _ c’est-à-dire un guide _ concernant le droit à la scolarisation pour tous les enfants en France.

Le Droit français affirme que TOUS les enfants et les jeunes doivent pouvoir accéder au service public d’éducation.

Or, c’est loin d’être le cas, notamment pour :

  • les enfants de migrants ;
  • les enfants roms ;
  • les mineurs non accompagnés ;
  • les enfants de familles en situation de grande précarité ;
  • certains enfants issus de populations autochtones ou résidant en territoires isolés en Outre-mer ;
  • certains enfants en situation de handicap ;
  • tous les enfants et adolescents susceptibles d’être victimes de pratiques discriminatoires

Ce vade-mecum veut mettre en évidence les phénomènes de non-scolarisation et de déscolarisation, afin de clarifier les démarches à entreprendre et de faire cesser les pratiques discriminatoires.

vademecum LDH-droits-a-la-scolarisation 2018

Danger ! Vers la disparition des métiers de l’adaptation scolaire

Nous relayons le communiqué de presse du Collectif RASED (dont fait partie la FCPE) du 12 novembre 2018 :

 

Le bilan de la première année du CAPPEI [certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive]confirme les craintes exprimées par le collectif RASED : la réforme de la formation des enseignants spécialisés signe la fin de l’adaptation scolaire et notamment de la rééducation à l’école et du dispositif RASED. Or, les difficultés d’adaptation à l’école relèvent du rapport au Savoir, du rapport à la Loi, du rapport à l’apprentissage, à l’école, à la vie en collectivité (…) en présence ou non d’un handicap reconnu.

Les personnels des RASED témoignent de la forte croissance des demandes d’aide au RASED formulées par les enseignants des classes et de leur impossibilité à répondre à toutes ces demandes, faute de moyens. Sur les territoires où les RASED sont désormais absents ou incomplets, il n’existe plus d’autre réponse que la réponse médicale, tant pour les enseignants que pour les familles. En raisonnant « à moyens constants », le Ministère de l’Éducation nationale, bannit de l’école la prévention de l’échec scolaire, au risque de voir un grand nombre d’enfants verser dans le champ du trouble ou du handicap, faute d’aide spécialisée « ordinaire ».

Dans ce contexte, le Collectif Rased demande :

  • un bilan qualitatif des réalités de la formation ;
  • que les deux dominantes du parcours « travailler en RASED » soient clairement identifiées et offertes dans tous les lieux de formation ;
  • que le ministère réaffirme les missions et les pratiques actuelles des rééducateurs (maîtres G) et des maîtres d’adaptation (maîtres E) dans l’école et en assure la mise en œuvre sur tous les territoires dans l’esprit de la circulaire de 2014 toujours en vigueur (notamment en ce qui concerne les modalités d’intervention) ;
  • que les associations professionnelles participent à la conception des maquettes de formation au vu de leur expertise ; · que les stagiaires bénéficient d’un tutorat auprès d’un pair expérimenté qu’ils accompagnent dans l’ensemble de ses missions
  • et enfin, que l’aide relationnelle, si ce nom perdure, soit inscrite explicitement dans la continuité et la filiation de l’aide rééducative.

Nous soutenons le principe d’une école inclusive. Elle doit bénéficier des moyens nécessaires à sa mise en œuvre sans remettre en cause les métiers de l’adaptation scolaire. Inclusion et adaptation participent, conjointement, de la lutte contre les inégalités scolaires.

Paris, le 12 novembre 2018

 

Composition du collectif National RASED

Des Associations :

  • FNAME : Fédération nationale des associations de Maîtres «E»
  •  FNAREN : Fédération nationale des associations des Rééducateurs de l’éducation nationale
  • AFPEN : Association française des psychologues de l’éducation nationale
  • AGSAS : Association des groupes de soutien au soutien ANCP : Association Nationale des Conseillers Pédagogiques
  •  ICEM : Institut Coopératif de l’Ecole Moderne Pédagogie Freinet
  • FCPE : Fédération des conseils de parents d’élèves

Des syndicats :

–  SNUipp-FSU : Syndicat national unitaire des instituteurs et professeurs d’école

– CGT Educ’Action : Confédération générale du travail Education

– SGEN-CFDT : Syndicat général de l’éducation nationale

– SE-UNSA : Syndicat des enseignants

– SIEN-UNSA : Syndicat de l’inspection de l’éducation nationale

– SNPI-FSU : Syndicat national des personnels de l’inspection

– SUD Education Solidaire Unitaire Démocratique

13_11_2018_cp_collectif_rased

Pour une autre réforme du lycée professionnel

Un collectif de parents et d’enseignants sont à l’origine d’une tribune parue dans Libération en réaction aux annonces du Ministère. Elle s’ajoute à un billet paru dans Médiapart de Eliane le Port, professeure de lettres et d’histoire-géographie. Les deux alertent sur cette réforme qui diminuent drastiquement les heures d’enseignement général.

L’UCL signe cette tribune pour exiger du Ministre de l’Éducation nationale une suspension de sa réforme et l’ouverture immédiate d’un grand débat national sur l’avenir de la voie professionnelle. ET vous invite à ajouter votre voix à la signe sur change.org.

La scolarité des enfants Roms à nouveau chamboulée

Le Service de la tranquillité publique de Montreuil nettoie les abords du cimetière avant la Toussaint – comme chaque année. Un arrêté temporaire signé par délégation du Maire, par un fonctionnaire municipal, devait conduire à l’évacuation des familles Roms vivant en haut de l’avenue Jean Moulin – dont des familles expulsées en juillet 2016 du 250 bd de la Boissière. La mobilisation citoyenne a stoppé l’évacuation, mais des voitures (qui servent de logement à des familles depuis 18 mois !) et des affaires ont été saisies.

La scolarité de la douzaine d’enfants des écoles et collèges du secteur, est, à nouveau, bouleversée.

Déjà, la rentrée de plusieurs de ces enfants avait été retardée d’un mois, faute d’affectation…

Réunion sur les perspectives des lycées professionnels le 17 octobre

La section syndicale du lycée Eugénie Cotton de Montreuil propose une réunion d’information sur le lycée professionnel et les réformes en cours ou à venir.

Rendez-vous le mercredi 17 octobre à 18 h à la Bourse du Travail de Montreuil (24 rue de Paris). Métro Ligne 9 – Station Croix de Chavaux.

Téléchargez le tract

Plus d’informations auprès de lycees93enlutte@gmail.com

Vente d’automne au lycée horticole samedi 13 octobre 2018

Le lycée des métiers de l’horticulture et du paysage organise une vente d’automne le samedi 13 octobre 2018 de 9 heures à 13 heures.

C’est l’occasion de découvrir cet établissement et le travail des élèves de la filière horticole, puisque tous les végétaux mis en vente (arbres, arbustes, vivaces) sont produits dans leurs serres et pépinières et les conseils prodigués par les classes de BAC Pro Conseil Vente en produits de jardin.

http://www.lyceehorticulture93.fr

Pétition intersyndicale pour la défense des CIO

Nous vous invitons à ajouter votre signature à la  pétition intersyndicale pour la défense des Centres d’Information et d’Orientation, soutenue par la FCPE. Extraits : « Parallèlement, les annonces du ministère font peser de lourdes menaces sur l’existence du réseau des CIO qui pourrait à terme se réduire à un CIO par département. », « Sans les CIO et l’expertise de leur personnel qui accueillera ces publics ? »
https://www.fcpe.asso.fr/petition/petition-intersyndicale-pour-la-defense-des-cio-18-septembre-2018
Continuer la lecture de Pétition intersyndicale pour la défense des CIO 

Des collèges neufs, c’est bien. Des collèges bien entretenus, c’est mieux !

C’est le mot d’ordre du rassemblement qui a lieu ce vendredi 28 septembre à 17h au nouveau Collège Solveig Anspach à l’appel de plusieurs syndicats et collectifs, pour des collèges sans risque pour les élèves dans le département.

Téléchargez le tract

Continuer la lecture de Des collèges neufs, c’est bien. Des collèges bien entretenus, c’est mieux !