Archives pour la catégorie Non classé

Ciné Ma Différence le 24 juin

Samedi 24 juin 2017 à 14h30 au Cinéma Le Méliès « Le Grand méchant renard et autres contes » (2DVFSTAudio-description)

Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme et paisible se trompent, on y trouve des animaux particulièrement agités, un Renard qui se prend pour une poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père Noël. Si vous voulez prendre des vacances, passez votre chemin…

Tarif : ceux du cinéma Le Méliès, dont le tarif réduit à 4€ pour les personnes en situation de handicap + une place gratuite pour un accompagnateur

Téléchargez l’affiche

Communiqué de la FCPE Montreuil sur le projet de décret modifiant les rythmes scolaires

Concernant le projet de décret sur la réforme de la loi de Refondation de l’École annoncé par le Ministre de l’Éducation Nationale, M. BLANQUER, l’Assemblée Générale des adhérents FCPE de Montreuil réunie le 13 juin, énonce

– Si la loi de Refondation de l’École, promulguée en 2013, a connu une mise en place chaotique et, à ce jour, toujours problématique, elle a cependant permis une réflexion tant au niveau national que local, avant son entrée en vigueur, et jusqu’en septembre 2014 dans certaines villes.

– L’annonce en cette fin d’année scolaire :

  •  de la modification possible des rythmes scolaires dès septembre prochain, sans débat parlementaire
  • celle de l’arrêt programmé de financement par l’État du Fond de péréquation (permettant aux collectivités locales de financer en partie les TAPs),
  • la remise en cause du dispositif  « Plus de Maîtres Que de Classes » en REP,
  • l’entrée en vigueur de la mesure «  12 élèves en CP en REP+ »,

vont modifier profondément les conditions de scolarité pour nos enfants en primaire, sans que les familles n’aient le temps d’être objectivement informées et correctement consultées, dans le cadre des Conseils d’Écoles, et à l’échelle d’une commune.

– La question des rythmes de l’enfant, tout particulièrement, est trop complexe, ses enjeux sont trop nombreux, pour être traitée à l’emporte-pièce et au seul prisme des motivations financières de l’État et des collectivités locales

– L’absence de bilans nationaux, académiques et locaux, sur les conséquences de tous ordres de la loi de Refondation de l’École, nous conduit à penser qu’une fois encore, les besoins biologiques, sociaux, culturels, …, des enfants ne seront qu’un prétexte à des choix politiques.

En fonction de ces choix, un maire pourra décider sous couvert de « concertations » express et d’avis disparates des Conseils d’École, de demander l’application des temps scolaires qui correspondent le mieux aux possibilités financières de sa commune

-Les décisions finales revenant aux Directeurs Académiques, selon des critères non explicites à cette date, la territorialisation de l’école primaire, déjà entamée en 2013, ne peut qu’en être renforcée.

Avec elle, ce sont les inégalités sociales d’une commune et d’une académie à l’autre qui vont s’accroître.

Ce sont ces raisons qui ont conduit le Conseil Supérieur de l’Éducation à refuser le projet de décret le 8 juin dernier.

– Au niveau local enfin, à Montreuil, les parents FCPE veulent connaître, avant fin juin, les conséquences des différents scenarii possibles sur l’organisation et le contenu des TAPs et de la pause méridienne, ainsi que des coûts engendrés pour les familles (par exemple le coût du mercredi entier en centre de loisirs), afin de se prononcer en toute connaissance de cause dans les prochains Conseils d’Écoles.

Les parents FCPE de Montreuil ont l’expérience amère des décisions municipales unilatérales, imposées sans concertation en fin d’année scolaire _ par l’actuelle mandature, la réduction des temps de centre de loisirs en 2015, la réforme du QF en 2016…

 

Nous demandons par conséquent :

-une réunion en urgence des représentants de tous les acteurs de la communauté éducative, afin d’envisager tous ensemble, les scenarii possibles ;

-le report de toute modification des rythmes scolaires sur notre commune à septembre 2018 ;

-la mise en place durant l’année scolaire 2017-2018, d’une véritable concertation, afin de décider, collectivement, et sur la base d’évaluation précises du dispositif actuel, des rythmes d’apprentissage de nos enfants.

 

Montreuil, le 14 juin 2017

Carnaval des Guilands dimanche 14 mai

Ce dimanche, les élèves de Jules Ferry et d’Aragon, et leurs parents, organisent leur 1er Carnaval des Guilands au parc du même nom avec le soutien des conseils locaux des écoles, l’UCL-FCPE, les centres de loisirs, l’antenne de quartier, le conseil de quartier, Comme Vous Emoi, la Ville de Montreuil, le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis… et les habitants du quartier ! Continuer la lecture de Carnaval des Guilands dimanche 14 mai 

Festival Boites à Histoires à Branly-Boissière-Ramenas-Léo Lagrange, du 15 au 21 mai

Venez découvrir des histoires racontées par vos voisin-e-s dans des langues d’ici et d’ailleurs ! Du 15 au 21 mai 2017 dans les quartiers Branly-Boissière et Ramenas-Léo Lagrange chaque jour dans un lieu différent à l’occasion de la Semaine des Langues Vivantes de l’Education nationale.

C’est l’occasion de valoriser les langues des enfants et de leurs familles et d’éveiller la curiosité de chacun envers les langues des autres !

Organisé par l’association DULALA et ses « Boites à Histoires », avec l’Association des Femmes de la Boissière, la bibliothèque Fabien, le Relais Petite Enfance Boissière, le Jardin Partagé Ramenas Voit Vert, le Centre Social SFM, le collectif Tostan Boissière, le collectif de La Terrasse, l’antenne de quartier Jules Verne

Affiche et programme Festival – Boîte à histoires 2017

Ciné Ma Différence Samedi 20 mai 2017 à 14h30

« Patients », de Grand Corps Malade et Mehdi Idir (2D, VFST, Audio-description) au Cinéma Le Méliès dans le cadre de Ciné Ma Différence.

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Continuer la lecture de Ciné Ma Différence Samedi 20 mai 2017 à 14h30 

Présidentielles 2107, Le 7 Mai, la FCPE de la Seine-Saint-Denis dit #NONAUFN

Le 7 mai prochain, de nombreux parents d’élèves sont appelés à se rendre aux urnes afin d’élire le futur Président de la République. Cette élection revêt une importance essentielle pour ce qui concerne la préoccupation numéro 1 des parents : l’avenir de leurs enfants. Et parce que la FCPE s’est toujours battue pour une certaine idée de l’Ecole, nous disons « Non » au Front national.

Au cours du quinquenat qui s’achève, la FCPE de la Seine-Saint-Denis s’est toujours impliquée pour que la République défende tous ses enfants. Et en cela, elle n’a eu de cesse de s’engager pour l’Ecole inclusive, une Ecole qui lutte contre les déterminismes et les plafonds de béton qui ont été érigés au-dessus de la tête de nos élèves.

C’est sur le terrain, au quotidien, que nos adhérentEs et nos représentantEs se battent pour obtenir le meilleur pour les élèves.

Alors, parce que nous sommes engagés localement, nous voyons bien que notre société est bousculée sur ses propres fondations républicaines. Les enjeux du vivre ensemble sont devant nous et la difficulté pour les affronter rassemblés est omniprésente. C’est pourquoi, dans ces temps tourmentés, il est de notre responsabilité en tant que principale fédération de parents d’élèves de ré-affirmer nos valeurs, de redonner des repères et contribuer à refonder l’espoir.

Nous ne serons pas pris en défaut de République. Et nous considérons que nous manquerions à notre devoir si nous ne nous dressions pas contre celles et ceux qui prônent la préférence nationale à l’école.

Aussi, parce que la discrimination des parents rejaillit sur la scolarité de leur enfant, et parce que ce sont les enfants de nos amis, nos voisins ou même nos familles dont il s’agit, nous ne resterons pas sans bouger devant le « tri sélectif » annoncé.

C’est pourquoi la fédération des parents d’élèves FCPE de la Seine-Saint-Denis appelle sans ambiguité à voter contre le Front national lors du 2e tour de l’élection présidentielle.

L’avenir de notre pays se joue aussi en Seine-Saint-Denis, dans son cosmopolitisme et dans la conjugaison de ses énergies venues de toute la planète. Le repli sur soi ne sera pas salvateur. Il ne l’a pas été par le passé, nous le refusons dans notre présent.

 

Rodrigo Arenas, Président de la FCPE de la Seine-Saint-Denis

Déclaration du conseil d’administration de la FCPE à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle

Le Conseil d’administration de la FCPE réuni le 24 avril 2017, à 20h30 a pris acte du résultat du premier tour de l’élection présidentielle de 2017.

Le 25 mars 2017, la FCPE a interpellé les candidats à l’élection présidentielle autour de ses priorités pour l’éducation.

Nos priorités reposent sur les valeurs qui ont fondé la FCPE dès 1947 : un projet d’une école publique, laïque, gratuite et émancipatrice pour la réussite de tous. La FCPE fonde son action autour d’un attachement indéfectible aux valeurs de la République.

Liberté, Egalité, Fraternité sont la matrice de l’engagement des militants de notre fédération, nos revendications sont intimement liées aux valeurs de la République.

Depuis de nombreuses années, l’extrême droite milite pour exclure et discriminer les élèves, au point de vouloir rendre payante l’Ecole de la République aux enfants d’immigrés, elle refuse la co-éducation et que les parents d’élèves soient parties prenantes du système éducatif. Rétif à l’innovation pédagogique, son projet n’est que celui d’une école de la répression, d’une prétendue autorité du maître sur les élèves et sur leurs familles et d’une école de la méritocratie.

Ce projet politique qui ne cherche qu’à diviser, à fragmenter l’idéal républicain repose sur des thèses xénophobes, dangereuses pour les libertés fondamentales et est donc opposé au projet éducatif de la FCPE.

L’extrême droite est pour l’Ecole, un danger pour l’égalité de tous les enfants de la République. Elle est à l’opposé de ce que nous défendons.

Pour toutes ces raisons, le CA de la FCPE réuni ce jour, appelle tous les parents d’élèves qui défendent les valeurs de la République, qui s’opposent au repli sur soi, à participer au scrutin en votant le 7 mai prochain, contre les idées de l’extrême droite.

Le CA de la FCPE appelle à la mobilisation pour un projet politique et éducatif qui favorise une école bienveillante et du vivre ensemble pour un avenir commun. La fédération poursuivra ses exigences dans tous les scrutins pour une école respectueuse de tous, pour construire une société juste, équitable, durable et démocratique et elle continuera à informer tous les parents d’élèves sur les dérives qui pourraient remettre en cause la liberté, l’égalité et la fraternité.

25 avril 2017

Ciné Ma Différence Samedi 22 avril 2017 à 14h30

Paris Pieds Nus

« Paris pieds nus »

de Fiona Gordon, Dominique Abel

au Cinéma Le Méliès

12 place Jean Jaurès 93100 Montreuil

Tél. 01 83 74 58 17

Salles (1,2,3) accessibles aux personnes à mobilité réduite

Tarif : ceux du cinéma Le Méliès, dont le tarif réduit à 4€ pour les personnes en situation de handicap + une place gratuite pour un accompagnateur

Synopsis : Fiona, bibliothécaire canadienne, débarque à Paris pour venir en aide à sa vieille tante en détresse. Mais Fiona se perd et tante Martha a disparu. C’est le début d’une course-poursuite dans Paris à laquelle s’invite Dom, SDF égoïste, aussi séducteur que collant.

À noter dans vos agenda

Samedi 20 mai 2017 à 14h30 : « Patients »

Samedi 24 juin 2017 à 14h30 : « Le Grand méchant renard et autres contes »