Archives pour la catégorie Non classé

Les bacheliers exclus de l’Université ? Tant pis pour cette année…

A Montreuil, les présidents des conseils locaux des lycées Jaurès et Condorcet, et l’UCL-FCPE, avaient écrit au Ministre de l’Education Nationale pour s’indigner des non affectations des nouveaux bacheliers dans la filière de leur choix, et demander des solutions pour septembre 2017 et les rentrées suivantes.

Au niveau national, la FCPE, en coordination avec l’UNEL (pour les lycéens) , l’UNEF (pour les étudiants) et la Passerelle Lycées Universités Solidaires, avait fait de même.

 

Le 19 septembre, le conseil local du lycée Jaurès recevait la réponse suivante du Ministère :

« la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation a lancé une concertation sur l’accès à l’enseignement supérieur, à laquelle sont associées les fédérations de parents d’élèves, afin de proposer des solutions pour la rentrée universitaire 2018. »

Nous voici rassurés.

Les milliers de bacheliers qui se retrouvent sans formation ou dans une formation « par dépit », le sont sans aucun doute aussi.

[Annulé] Rassemblement vendredi 12h30 au TGI Bobigny pour la libération des parents déferrés

[MAJ 29/09/2017 11h30 Annulation du rassemblement devant le TGI de Bobigny ce vendredi 29 septembre à 12h30. Les deux personnes interpellées mercredi matin devant l’usine SNEM de Montreuil vont être libérées en fin de journée. Elles devraient être convoquées pour un procès à une date ultérieure.]
Rendez-vous demain vendredi 29 septembre à 12h30 au Tribunal de Grande Instance de Bobigny où seront déferrés les deux parents interpellés devant la SNEM mercredi 27 septembre.
SOYONS NOMBREUX POUR EXIGER LEUR LIBÉRATION IMMÉDIATE ET SANS SUITE
 

TGI – Palais de Justice
173 Avenue Paul Vaillant Couturier
 – Bobigny
Ligne 5 – Station Pablo Picasso

Présidentielles 2107, Le 7 Mai, la FCPE de la Seine-Saint-Denis dit #NONAUFN

Le 7 mai prochain, de nombreux parents d’élèves sont appelés à se rendre aux urnes afin d’élire le futur Président de la République. Cette élection revêt une importance essentielle pour ce qui concerne la préoccupation numéro 1 des parents : l’avenir de leurs enfants. Et parce que la FCPE s’est toujours battue pour une certaine idée de l’Ecole, nous disons « Non » au Front national.

Au cours du quinquenat qui s’achève, la FCPE de la Seine-Saint-Denis s’est toujours impliquée pour que la République défende tous ses enfants. Et en cela, elle n’a eu de cesse de s’engager pour l’Ecole inclusive, une Ecole qui lutte contre les déterminismes et les plafonds de béton qui ont été érigés au-dessus de la tête de nos élèves.

C’est sur le terrain, au quotidien, que nos adhérentEs et nos représentantEs se battent pour obtenir le meilleur pour les élèves.

Alors, parce que nous sommes engagés localement, nous voyons bien que notre société est bousculée sur ses propres fondations républicaines. Les enjeux du vivre ensemble sont devant nous et la difficulté pour les affronter rassemblés est omniprésente. C’est pourquoi, dans ces temps tourmentés, il est de notre responsabilité en tant que principale fédération de parents d’élèves de ré-affirmer nos valeurs, de redonner des repères et contribuer à refonder l’espoir.

Nous ne serons pas pris en défaut de République. Et nous considérons que nous manquerions à notre devoir si nous ne nous dressions pas contre celles et ceux qui prônent la préférence nationale à l’école.

Aussi, parce que la discrimination des parents rejaillit sur la scolarité de leur enfant, et parce que ce sont les enfants de nos amis, nos voisins ou même nos familles dont il s’agit, nous ne resterons pas sans bouger devant le « tri sélectif » annoncé.

C’est pourquoi la fédération des parents d’élèves FCPE de la Seine-Saint-Denis appelle sans ambiguité à voter contre le Front national lors du 2e tour de l’élection présidentielle.

L’avenir de notre pays se joue aussi en Seine-Saint-Denis, dans son cosmopolitisme et dans la conjugaison de ses énergies venues de toute la planète. Le repli sur soi ne sera pas salvateur. Il ne l’a pas été par le passé, nous le refusons dans notre présent.

 

Rodrigo Arenas, Président de la FCPE de la Seine-Saint-Denis

Déclaration du conseil d’administration de la FCPE à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle

Le Conseil d’administration de la FCPE réuni le 24 avril 2017, à 20h30 a pris acte du résultat du premier tour de l’élection présidentielle de 2017.

Le 25 mars 2017, la FCPE a interpellé les candidats à l’élection présidentielle autour de ses priorités pour l’éducation.

Nos priorités reposent sur les valeurs qui ont fondé la FCPE dès 1947 : un projet d’une école publique, laïque, gratuite et émancipatrice pour la réussite de tous. La FCPE fonde son action autour d’un attachement indéfectible aux valeurs de la République.

Liberté, Egalité, Fraternité sont la matrice de l’engagement des militants de notre fédération, nos revendications sont intimement liées aux valeurs de la République.

Depuis de nombreuses années, l’extrême droite milite pour exclure et discriminer les élèves, au point de vouloir rendre payante l’Ecole de la République aux enfants d’immigrés, elle refuse la co-éducation et que les parents d’élèves soient parties prenantes du système éducatif. Rétif à l’innovation pédagogique, son projet n’est que celui d’une école de la répression, d’une prétendue autorité du maître sur les élèves et sur leurs familles et d’une école de la méritocratie.

Ce projet politique qui ne cherche qu’à diviser, à fragmenter l’idéal républicain repose sur des thèses xénophobes, dangereuses pour les libertés fondamentales et est donc opposé au projet éducatif de la FCPE.

L’extrême droite est pour l’Ecole, un danger pour l’égalité de tous les enfants de la République. Elle est à l’opposé de ce que nous défendons.

Pour toutes ces raisons, le CA de la FCPE réuni ce jour, appelle tous les parents d’élèves qui défendent les valeurs de la République, qui s’opposent au repli sur soi, à participer au scrutin en votant le 7 mai prochain, contre les idées de l’extrême droite.

Le CA de la FCPE appelle à la mobilisation pour un projet politique et éducatif qui favorise une école bienveillante et du vivre ensemble pour un avenir commun. La fédération poursuivra ses exigences dans tous les scrutins pour une école respectueuse de tous, pour construire une société juste, équitable, durable et démocratique et elle continuera à informer tous les parents d’élèves sur les dérives qui pourraient remettre en cause la liberté, l’égalité et la fraternité.

25 avril 2017

Ciné Ma Différence Samedi 22 avril 2017 à 14h30

Paris Pieds Nus

« Paris pieds nus »

de Fiona Gordon, Dominique Abel

au Cinéma Le Méliès

12 place Jean Jaurès 93100 Montreuil

Tél. 01 83 74 58 17

Salles (1,2,3) accessibles aux personnes à mobilité réduite

Tarif : ceux du cinéma Le Méliès, dont le tarif réduit à 4€ pour les personnes en situation de handicap + une place gratuite pour un accompagnateur

Synopsis : Fiona, bibliothécaire canadienne, débarque à Paris pour venir en aide à sa vieille tante en détresse. Mais Fiona se perd et tante Martha a disparu. C’est le début d’une course-poursuite dans Paris à laquelle s’invite Dom, SDF égoïste, aussi séducteur que collant.

À noter dans vos agenda

Samedi 20 mai 2017 à 14h30 : « Patients »

Samedi 24 juin 2017 à 14h30 : « Le Grand méchant renard et autres contes »

Tous Pas Pareils Tous Égaux 

Les associations, les structures médico-sociales et les services de la Ville œuvrant auprès des enfants et adultes en situation de handicap se mobilisent le samedi 13 mai à partir de 14h sur la place Jean Jaurès à Montreuil. Au programme : informations, échanges, animations, parcours en fauteuil, mise en beauté et colorimétrie… et sur scène : danse, théâtre, musique…

Continuer la lecture de Tous Pas Pareils Tous Égaux  

Solidarité

Nous exprimons toute notre solidarité aux victimes de l’attentat perpétué à Londres ce mercredi 22 mars. Toutes nos pensées aux trois lycéens de Concarneau blessés, alors qu’ils étaient en voyage scolaire, et à leurs familles.

Quels effectifs en 2017-2018 en maternelle et élémentaire ?

L’UCL-FCPE exprime son scepticisme vis à vis des ouvertures/fermetures de classes prévus par le DASEN en janvier dernier.

Les parents élus des élémentaires Jaurès, Danton, Diderot 1, et de la maternelle Zéphirottes, ont fait part de leur incompréhension et de leur mécontentement en apprenant les fermetures prévues sur leurs écoles.

A cette contestation des effectifs prévus par la Direction Académique, s’ajoute la colère grandissante des parents qui ne peuvent obtenir des chiffres fiables de la part de la Ville, concernant le nombre de nouveaux logements livrés d’ici septembre 2018, c’est-à-dire AVANT l’ouverture prévue des deux nouveaux groupes scolaires, Marceau et Louis et Madeleine Odru (ZAC Boissière-Acacias).

A titre d’exemple, dans le secteur Nanteuil, le chiffre « officiel » est de 66 logements livrés entre fin 2017 et septembre 2018. Or, les parents comptabilisent, grâce à leurs propres arpentages et à ceux de l’association Béton de la Colère, 481 logements en cours de construction…

L’UCL-FCPE a voulu consulter les permis de construire, comme tout citoyen en a le droit, mais le Directeur du Service de l’Urbanisme et de l’Habitat lui a retourné une fin de non-recevoir.

Pourtant, les parents d’élèves ne sont pas les seuls à estimer qu’aucune projection dans un futur très proche n’est possible sans chiffres fiables.

Dans les réunions publiques tenues début mars sur le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable), dans les secteurs Murs à Pêches et Léo Lagrange-Ramenas-Branly-Boissière, les habitants ont réclamé la liste de tous les permis de construire délivrés pour pouvoir réfléchir aux évolutions souhaitées de leurs quartiers, et constatent un manque de communication flagrant avec le Service concerné.

Ciné Ma Différence : séance le 25 mars à 14h30

Film : « Il a déjà tes yeux », de  Lucien Jean-Baptiste a

vec Aïssa Maïga, Lucien Jean-Baptiste, Zabou Breitman, Vincent Elbaz, Delphine Théodore

(2DVFSTAudio-description)

Lieu : Cinéma Le Méliès

12 place Jean Jaurès
93100 Montreuil
Tél. 01 83 74 58 17
Salles (1,2,3) accessibles aux personnes à mobilité réduite

Tarif : ceux du cinéma Le Méliès, dont le tarif réduit à 4€ pour les personnes en situation de handicap + une place gratuite pour un accompagnateur

Synopsis : Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu’au jour où Sali reçoit l’appel qu’ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d’adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s’appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs !

CinéMaDifférence 25 mars 2017